c’était magnifique samedi dernier 26/01, cette foule immense qui avait encore grossi par rapport au samedi précédent.
du calme, de la fraternité, des regards complices, de l’humour et des chants  et slogans variés, une familiarité de parole avec celui qui est à côté de soi.
pourtant la haine terrible et la colère contre nos ennemis: capitalistes, criminels et exploiteurs, et leurs gouvernants larbins.
on ne gagnera pas à faire 7 fois le tour du capitole, comme à Jéricho, mais ça permet de tester les forces et la détermination profonde.
pour gagner il y faudra le blocage du pays, et c’est possible en collaboration avec les syndicats.
ça commence le 5, on y sera!

Share This