Méfiez-vous des étudiants de Jean Jaurès qui manifestent contre l’augmentation des frais d’inscription pour les « étrangers » …
Ce groupuscule, héritier de 68, ne roule pas pour son pays, mais bien pour la préférence étrangère cosmopolite, au détriment des ressortissants français qui voient l’ Université sombrer.
Ce mouvement prétendu à « gauche » émane des anarchistes, des antifas qui ont ruiné notre pays.
C’est à leurs semblables que vous devez votre situation actuelle.
Vous avez bien d’autres chats à fouetter, les GJ sont les grands perdants de la politique menée par leurs semblables.
Leur but est d’anéantir tout ce qui faisait la France d’avant, en accord avec le gouvernement qui n’a eu de cesse que de vous appauvrir.
Si vous êtes vraiment patriotes, ne les laissez pas s’infiltrer dans votre mouvement, ils ne feront que semer le bazar.
Je fais partie de la génération qui a souffert de leurs actions, car j’appartenais à la méritocratie qu’ils combattaient.
1968 n’a été que la prise de pouvoir des fils à Papa, enfants gâtés et oisifs qui refusaient l’ascenseur social mis en place auparavant.
Ils n’avaient que le mot liberté à la bouche, mais ils ne pensaient qu’à la leur, pas la nôtre !
Eux, n’avaient pas besoin de diplômes pour réussir, assurés d’obtenir un poste sans effort.
Ils ont saccagé le niveau de l’ Université d’alors, pas de sélection clamaient-ils, et gratuité des études supérieures pour tous…
Résultat :
des Facs engorgées avec les 90% de réussite au Bac,
des étudiants qui n’ont pas le niveau mais qui trainent des années en profitant du système
(les enseignants et le personnel coûtent très cher,
les bâtiments se dégradent)
Peu à peu, les diplômes universitaires se sont dévalués (excepté en Médecine où la sélection existe encore) un diplôme n’a de valeur que s’il n’est pas distribué à tous !
Le plus grave est que les étudiants étrangers profitent à fond de cette manne payée par nos impôts !
Aux U.S.A; les parents épargnent tout au long de leur vie pour les futures études de leurs enfants (50 000 dollars/an, et les étudiants pauvres empruntent, ils mettent parfois toute une vie pour rembourser leur dette.
A l’époque où il est recommandé de faire un cursus à l’étranger, les étudiants de tous les pays affluent chez nous parce que …c’est gratuit.
Certains, comme les asiatiques sont prêts à acheter leur diplôme (scandale dans un I.A.E il y a quelques années)
Grâce à une Valérie Pécresse, les cours sont même dispensés en Anglais (américain technique) et les examens « arrangés » à leur niveau.
Le plus grave est que nos ressortissants ne peuvent pas tous se payer une École de Commerce (très onéreuse 20 000 € en moyenne) car les diplômes universitaires ne sont plus reconnus sur le marché du travail ! (tout le monde est titulaire d’un Master à présent !)
Trouvez-vous cette « sélection par l’argent » plus juste que la sélection par niveau qui,elle, ne tient pas compte des moyens financiers ?
En outre, avec la concurrence mondialisée, nos étudiants se retrouveront écartés sur le marché du travail par des étrangers venus chercher leur diplôme gratuitement chez nous !
Je ne voudrais pas vous lasser, après tout je ne sais pas ce qu’en pensent les GJ.
Je pourrais écrire un livre à ce sujet tant il est grave et lourd de conséquences négatives pour tous !
J’attends votre réaction.
Je peux par ailleurs distinguer une réelle inquiétude chez des étudiants sérieux et méritants mais je doute qu’on les laisse s’exprimer, s’ils ne vont pas dans le sens du vent …

Share This