► ceci sont les questions posées sur l’ordre du jour par les secouristes
__ ceci sont les validations/décisions/recommandations du groupe aux questions posées par le groupe
entre les 2 les principaux arguments partagés qui ont nourri la décision.

4 nouvelles personnes reçues par Diogene et Christelle en apartée du groupe
+ une trentaine de présents

►Sécurité sur le terrain:
Le rappel est fait sur la nécessité de se positionner au minimum à 50 mètres des FDO et de rester absolument groupés, ne pas faire d’électron libres dans l’équipe, toujours ensembles et réunis les uns prés des autres pour ne pas se faire surprendre.
Quand il y a des nasses, il faut la gérer sinon l’équipe est coincée et soumise au tabassage. Il faut l’éviter et sortir de là, garder vous des rues de sortie latérales.
Dans chaque équipe, vous devez trouver un équilibre entre les rôles et votre ressentis, communiquer pour trouver votre fonctionnement sur vos déplacements et vos positionnements .
Il ne doit pas y avoir d’histoire d’autorité qui s’entremêlent, il n’y pas de chef, juste des gens qui assument un rôle et les missions attenantes.
Tout le groupe rappel que des équipes de 4 ,ce n’est pas suffisant pour assumer sereinement les conditions de secourisme telles que nous les avons mises en place.
Similairement, les équipes ne doivent pas dépasser 8 ou 9.
Ce choix est issu de l’expérience des diverses semaines et de remises en questions sur des choix passés.
Il n’est un ordre de personne mais un choix de fonctionnement validé par le groupe.

__à redire en topo le samedi matin .

L’équipe A propose un outil d’organisation qu’ils ont expérimenté:
La consigne est donnée d’être responsable d’une personne dans l’équipe, ils sont tous l’un à la suite de l’autre, en mode de chaîne, chacun est responsable d’une personne différente.1 est responsable de 2 , 2 est responsable de 3 , etc

__On rappel le principe des gens placés au devant et des gens placés à l’arrière du groupe.
Celui qui ouvre gère que son groupe avance ensemble, ça fait parti de ses missions de coordination de l’équipe. Celui qui ferme la marche a pour mission de veiller que tout le monde reste bien ensemble.
A vous de voir en équipe quel sera votre meilleur moyen de rester groupir.

►Clarification de la posture du groupe
Il y a eu 2 niveaux de clarification , un interne la regul (paragraphe suivant) et le point suivant
Que fait on de la neutralité ?
D’un point de vue militant , ce qui interroge certains d’entre nous , c’est cette image du soin à tous qui pourrait nous rendre collaborateurs des forces de l’ordre.FDO.
L’idée est expliquée qu’en donnant des chiffres de blessés à la préfecture, nous ne sommes déjà plus neutres.
Pour la neutralité face au groupe, il faut se rappeler notre base, car elle a de la valeur au regard
de notre mission, qui est de ne pas y prendre place mais d’être là, c’est un atout qui permet la tolérance des FDO, de passer notre matos sans le perdre, etc
Notre lien en préfecture permet de garder une relation de qualité pas de copinerie avec les FDO.
La perception sera toujours présente, quoi qu’on fasse y aura toujours un truc
Il est rappelé que parmi les mots choisis de la charte, il n’y pas le mot neutralité mais les mots fraternité et éthique.
Si demain la mannif pour tous nous sollicite, irons nous ?
Que fait on ? Si non, rien ne sera fait, et les violences recommenceront.
Ne pas tout mélanger car ce sont deux choses différentes l’individualité et le groupe !
La violence des flics on la connaît et c’est pour cela que l’on est là.
Individuellement il est normal d’être antiflic ou d’avoir des positions récalcitrantes en leur égard mais dans le groupe nous portons les valeurs du groupe et non de notre individualité.
On est pas politisés mais il y a une forme militante quand on se présente sur le terrain.

__On en cherche pas a formater l’esprit des gens mais il nous faut être en accord sur le principe de fonctionnement .

__ On est libre d’aller à un événement ou pas, d’aller à un autre ou pas, mais rejoindre le groupe secouriste volontaire, implique le respect par tous les équipiers, de porter les valeurs primordiales.

►Concernant la question du soins au CRS?
Les soigner n’est pas les cautionner?
Nous avons un humain en face de nous et le but du secouriste et d’aider tout le monde sans distinction de race, d’ethnie ou sociale.

__ L’accès au soin à tous est confirmée par le groupe. Nous avons vocation à secourir toutes personnes dans le besoin.

►Au départ nous ne chantions pas, à présent? Cela va t il nuire à l’image du groupe?
__ Le groupe valide l’expression artistique du chant tant qu’il ne soutient pas une image négative ou exprime des éléments négatifs à l’encontre des CRS et de Macron.
Le groupe valide le chant de partisans et autres ne relevant pas de la provocation.
La danse n’a pas été remise en question….

►Concernant la prise de vidéos des violences policières
Concernant la vidéo quelle est la limite à l’enregistrent ? Si on se fait charger filme ton ?
On parle là des lives et/ou des enregistrements durant les violences policières et non des ressources que l’on se fait et qui composent de belles images de la mannif.
Si on commence à filmer ça peut se déconcentrer à la mission de secourisme et fragiliser l’équipe.
la vidéo peut être objective ? Doit elle etre un objectif dans la journée ?
Prendre des vidéos de flics ce n’est pas neutre pourquoi ne filment on pas les casseurs ?
Les vidéos ont pour but de défendre les soins des gens, si la victime se plaint de notre intervention,
les équipiers vidéo sont là pour protéger la responsabilité de l’ intervention des confirmés.
Il est rappelé que les gens dans la rue sont mobilisés, outillés et volontaires pour filmer.
Laissons leur faire pour ne pas nous mettre individuellement ou collectivement en danger face à ces scènes de violence.

__ On demande d’éviter de prendre des vidéos des flics lors de leurs bavures , car cela peut déstabiliser la posture éthique que nous mettons en place. Surtout si pleins de gens le font pour vous

►Clarifier la posture du groupe au niveau de la régulation
Avec le casque et le masque faire la regul sur le terrain est difficile, ne pas hésiter à faire des écarts dans les petites rues, d’1 minute pour bien écouter les messages.
il faut affiner la qualité des messages de regul, ne mettre que l’essentiel sur les réseaux de régul
Sur le terrain la regul c’est un point central d’information,
La mannif bouge, les équipes courent pour rien et ce n’est pas la faute de la regul.
Ne pas les engueuler si en arrivant les blessés ont déjà été évacués, la regul est dépendante des infos que nous leur donnons , ainsi que les liveurs et autres sources donnant des infos
.La regul est importante car elle est le relais , cela permet d’être efficace

__ Les équipes doivent être dans l’autonomie et ne pas attendre que la regul leur dise quant bouger.
Ils redistribuent les infos et sont vecteurs d’infos et non pas d’ordonnances, ils ne sont pas vos chefs.

__ Quand la regul demande aux équipes de décrocher et de rentrer à la CGT, ce n’est pas un caprice pour l’heure de l’apéro mais bien parce que le groupe à des infos que nous ne pouvons donner par les voix numériques et qui sont essentielles pour continuer l’action du soir.

►Comment réagir quand le groupe se fait attaquer par les FDO.
Que fait on quand un membre de l’équipe se fait prendre va partie ? Jusqu’où devons nous tenir face à la violence ? Il faut s’interposer ou on se met de cote ??
Si ils nous arrêtent pour nous interpeller ,ok on accepte l’arrestation c’est comme çà ,sinon est tabasser pour tabasser , comment faire?
On a recenser un outil informatique sur les diverses démarches à suivre d’un point de vue juridique en cas de problèmes pour nous ou les victimes, papier à dispo cf Isabella
Quand nous sommes en équipe, nous portons le groupe et si nous réagissons vivement nous mettons en danger notre équipe
Ça ne changera rien à leur postures, s’ils doivent nous casser, ils le feront. Nous ne sommes pas des boucliers pour les uns ou les autres mais entre nous c’est protection maximum.
On demande une ligne de conduite qui nous le savons est dépendante de votre calme, de votre capacité à prendre sur vous, face à la colère et la violence .
Il y a une différence entre taper le flic et se mettre en opposition du mouvement du flic pour partir de sous ses coups.
Ils cherchent à nous déstabiliser ,c’est une tactique ,il ne faut pas répondre, restons dans l’éthique du secouriste.

__Aller à la confrontation c’est remettre en danger le groupe et le mettre en porte à faux.

►Communication avec les FDO sur le terrain/autres organismes gouvernementaux
Si on renvoi qu’on est trop amicale avec les FDO on peut avoir des problèmes avec les militants
Nous devons être courtois avec les FDO mais pas de longues discussions avec eux, cela peut être mal vu , mal interprété et générateur de tension.
Proposons nous de faire des communiqués pour nous faire reconnaître des FDO dans notre action et notre éthique?

__ L’idée serait de mettre en place un communiqué par semaine sur notre présence afin de rendre lisible notre action et de se faire connaître pour ne pas avoir à parler avec la police, ne pas répondre aux questions et ne pas avoir à être en discussion avec eux sur le terrain des manifestations.(2 eme objectif du communiqué  )

►Communication avec les autres groupes de secouristes
Nous rappelons la richesse d’être plusieurs acteurs secouristes sur Toulouse.
Le groupe a décidé précédemment d’être en lien avec les autres groupes de secouristes, notamment pour soutenir les acteurs de défenses des droits de l’homme quand au comptage des blessés.
Nous constatons une difficulté quand à la façon de recenser rapidement ces chiffres là.
Certains parlent d’un blog car fb n’est pas un média utilisé de tous et un blog permettrait une info publique.

__Il est proposé de missionner une personne à cette tâche samedi qui sera en regul et qui mettre en place une méthode de recensement active et efficace des interventions lors de la manifestation.

►Communication avec l’AG des gilets jaunes
Des secouristes se sont fait prendre à partis par des gilets jaunes, nous nous interrogeons sur les motivations. L’accent est mit sur la minorité des GJ virulents face à la bienveillance de la plupart des gilets jaunes
L’idée étant de créer un lien direct et de qualité pour estomper les doutes des 2 cotés.
Peu être s’interrogent ils sur nos motivations et notre fonctionnement ?
Au regard des interventions médiatiques, il faut se rendre encore plus lisibles auprès des autres.
Nous devons être représentés dans les instances diverses des gilets jaunes.
Chacun peut parler de nous avec les gj ,pas besoin d’attendre que les représentants du groupe soit porteur de la parole et des valeurs du groupe.
Il existe des commissions aux AGdes GJ dans lesquelles certains d’entre nous sont allés régulièrement(joelle , laetitia..) mais pas tout le temps. Il faut de la relève.

__ Le groupe propose qu’il y ai une liste de gens dispo ( présence par roulement) pour assurer notre présence auprès de ateliers/ag GJ .
Nous proposerons de mettre à disposition des outils pour vous soutenir(charte, resumer, etc)
N’hésitez pas à vous rapprocher de la commission communication pour vous organiser.
L’idée étant de répondre aux questions qu’ils se posent et de montrer notre bonne volonté.

__L’idée étant aussi de mettre en place un communiqué par semaine sur notre présence afin de rendre lisible notre action. (2 eme utilité au communiqué)

►Mode de finalisation de la charte
À partir de quand sommes nous en danger sur la charte au niveau de se règles/limites?
Nous devons veiller à ne pas écrire trop d’éléments dans la charte nous coinçant auprès de la préfecture, ainsi que de notre image au travers des mots et de ce qu’ils génèrent dans la symbolique.
Un ensemble d’interlocuteurs expriment que nous devons pas parler des FDO dans notre charte, ni faire de démagogie concernant les autres acteurs locaux secouristes .
Nous n’avons pas à rentrer dans une guerre avec les autres groupes sur le terrain toulousain.
Nous sommes complémentaires.

__ Les gens ayant bien répondu et participé aux réponses sur la page facebook, le groupe décide qu’Ophélie fera le travail de regroupement des propositions et la soumettra à un vote du groupe sous une forme finale .
__Ce vote n’excédera pas 5 jours afin de finaliser activement cette outil qui deviendra notre base de fonctionnement.

►Mise en place d’une structure associative ?
Si nous créons en une structure reconnue par la préfecture, la première qualité à cette transformation juridique est que nous existerions officiellement auprès des autres institutions.
Ceci nous permettrait un positionnement de qualité, car pour l’instant nous ne sommes personnes et cette énergie se perd.
Nous ne pouvons pas prendre de dons si nous ne sommes pas une asso . En devenant une association , nous pouvons recevoir des dons déductibles et cela pourra favoriser ces derniers notamment au niveau des professionnels.
Concernant la CGT, il y aura une sorte de dette morale ,même si l’on ne doit rien sur le papier, lors des manifestations de l’avenir, nous aimerions répondre présents aux appels de syndicats.
Hors, comme toute structure juridique, les syndicats ou assos de climats, feministes, etc, préfèrent œuvrer avec une entité juridique, cela favorisera la qualité de nos liens.
On pourra couvrir les adhérents avec une assurance de structure.
On a déjà quasiment tous les éléments pour la monter, y à plus qu à faut qu’on.
La question est posée d’un point de vu des soins cela ne posera t’il pas de problème ?
__Le groupe valide une démarche reposant sur la commission Juridique prendra en charge la composition de cette réponse.

La question de la gouvernance est posée ? Il existe un statut légal résidant dans une collégiale, dont le partage des responsabilités est partagé et de façon linéaire autant qu’équitable. Il n’y a plus de posture unique présidentielle mais un groupe de personnes en co-présidence. À creuser lors de la constitution.

__ A la question souhaitez vous structurer le groupe secouriste volontaire en association ? Une très grande majorité approuve cette décision, cependant au regard de l’absence du reste du groupe, nous proposons un vote pour valider le processus de déclaration de notre groupe en association.

► Masque Kevin Un masque à gaz à disparu samedi 2 février, ce masque appartenait à un de nos équipiers.
__ Au regarde de l’absence de retour de ce masque malgré divers appels, le groupe propose de faire une petite cagnotte si tout le monde met 50 ct ou 1 euros pour Kevin, nous pourrons donner 42 euros à Audrey pour racheter un masque à Kevin.

► LE passé La question est posée de réunir les événements et progressions de notre passé de groupe et de les conserver , permettant la construction de notre histoire pour les futurs secouristes volontaires.
Isabella a commencé à mettre en place un classeur composé de divers outils relatifs à notre progression(liste des décisions, équipes,etc) , à compléter et affiner par tous.

► Questions diverses Peut on recenser les personnes bilingues et avec des compétences de traduction car lorsque la victime est étrangère , comment communiquer ? Peu être si nous avions une base de traducteur sur le terrain, nous pourrions via les téléphones assurer une base de communication. ??

►Pas de nocturne prévue, fin de notre action à 18h30/19h
LORS DES NOCTURNES, IL N’Y A PAS DE RÉGULATION POUR VOUS SOUTENIR
__Si des gens veulent continuer, le groupe propose de vous réunir à 19h et de vous envisager entre volontaires pour reconstituer des équipes et repartir autour des 19h30/20h.
L’accent est mit sur l’intensité des soirées et sur le public relativement dépourvu de GJ.
__Nous invitons les équipes du soir à ne pas être moins de 6 sur le terrain et de bien se coordonner entre elles.

►Samedi 9 février 2019
__Il y a une marche des femmes , 11h13h, un groupe de secouristes y répondra présents.
__Concernant le départ des GJ, l’information vous sera redonnée demain matin.

► Le temps dépassant les 23h et notre volonté de ne pas dépasser 23h, nous proposons de remettre à + tard les points suivants :
Création d’un teaser,
Savoir si des secouristes souhaitent une formation de soin,
Rôle/Position des personnes dans le groupe

Ce CR n’est pas clos et ouvert aux compléments

Share This