Acrimed lance avec des associations, des organisations de journalistes, des médias, des syndicats et des organisations politiques une

*déclaration commune pour se « **/mobiliser pour une réappropriation démocratique des médias/** ».*

En ligne de mire, le traitement médiatique du mouvement des GJ, et en arrière-plan, « l’emprise de quelques milliardaires sur la production de l’information. »

https://www.acrimed.org/Reapproprions-nous-les-medias

Un GJ de Tarare (69)