chers camarades GJ
la révolution algérienne est un exemple pour le monde entier, dont ils peuvent être fiers.
ils font l’admiration de tous.
2 millions à Alger, peut-être 15 millions dans tous le pays. rien ne sera jamais plus comme avant.
c’est un modèle pour nous.
la fraternisation des policiers avec la population, c’est que nous devons faire aussi.
au lieu de crier »tout le monde déteste la police » on peut remplacer par « la police avec nous ».
le mouvement pacifique est gagnant.
si la police fraternise, le pouvoir central est mort. Castaner le pourri mafieux n’a plus la main sur sa police.
il nous appartient de déterminer et d’asseoir nos opinions politiques sans se rallier à aucun courant politique connu, car ce mouvement est politique.
l’échec des AG de GJ est patent. on propose des palabres philosophiques, morales, etc… où chacun est libre d’exprimer n’importe quoi: ça a découragé tout le monde. venons-en au centre: les problèmes économiques.
vous pouvez inventer n’importe quel système politique démocratique, si les entreprises multinationales gardent la main sur l’argent, t’es foutu et tu restes pauvre.
quel est l’enjeu?
à mon sens dépouiller les actionnaires oisifs qui touchent la plus-value, le travail non payé de l’exploitation.
tant qu’on a pas résolu ce problème, on n’a rien fait de bon.
mettre fin à l’exploitation est le progrès.
la classe des producteurs, des travailleurs doit prendre le pouvoir.
tout le reste est palabre philosophique, sans incidence.