AGIR PLUTOT QUE SUBIR !

Après l’échec des négociations de l’Assurance Chômage-UNEDIC, syndicats et patronat ne s’étant pas mis d’accord,  le gouvernement doit reprendre la main pour imposer les 3,9 milliards d’économie qu’il souhaite faire sur le dos des chômeurs-es. Parce que nous ne l’acceptons pas :

NOUS, chômeurs-ses, précaires, intérimaires, intermittent-es…

AVONS OCCUPE ces dernières semaines les agences Pôle emploi à Toulouse,

le 22 février / ACTE I l’agence Occitane, 

 le 1er Mars / ACTE II l’agence de Jolimont,

le 4 mars / ACTE III l’agence de Bellefontaine,  

 le 11 mars / ACTE IV l’agence de St-Michel

et le 14 mars / ACTE V, le Salon du TAF au Parc des Expositions de Toulouse

.Déterminé-es, nous restons mobilisé-es !

Nous appelons à une nouvelle action !

RDV lundi 18 mars à 10H devant le TNT / Théâtre de la Cité

rue Pierre Baudis à Toulouse (métro Jean Jaurès)

SOYONS NOMBREUX ! 

CONTRE :

– le décret de la honte du 30 décembre dernier aggravant les sanctions et les radiations des demandeurs

d’emploi.

– la lettre de cadrage du gouvernement imposant 3,9 milliards d’économies sur le dos des chômeurs-es et des

précaires.

– la financiarisation de l’Unedic et la spéculation sur sa dette.

– la mise sous tutelle de l’assurance chômage (l’UNEDIC) par l’État.

– la suppression des cotisations qui grève le budget de notre système de protection sociale.

– la politique de criminalisation des chômeurs-es et des précaires. 

Nous n’acceptons aucune radiation.

Les 6 millions chômeurs-es  ne sont pas responsables du chômage de masse, et il n’y a qu’un poste vacant 20!!!

Aujourd’hui 6 chômeurs-es sur 10 ne sont pas indemnisé-es !

POUR :

– que 10 chômeurs-es sur 10 soient indemnisé-es au minimum au SMIC. 

– la fin des exonérations des cotisations sociales (partie mutualisée de NOS salaires).

–  l’arrêt des contrôles et des radiations.

–  un vrai service public de l’emploi au service des chômeurs-es avec des moyens humains tournés vers le conseil.

DE L’ARGENT, IL Y EN A :

–  ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune) = 5 milliards

– CICE (Crédit Impôt Compétitivité Emploi) 2019 = 40 milliards

– le montant de l’évasion fiscale est estimé à + de 80 milliards par an

– les dividendes versés aux actionnaires du CAC 40 ( 40 plus grosses entreprises françaises) s’élevaient en 2018 à 57 milliards . 

C’est contre l’évasion fiscale qui ne cesse d’augmenter qu’il faut renforcer les contrôles.

Il faut mettre fin  aux cadeaux fiscaux des plus riches et redistribuer la richesse

pour financer la protection sociale et de vrais Services Publics !

PARTAGE DE LA RICHESSE, PAS DE LA MISÈRE !

NOS ACTIONS NE CONNAÎTRONT PAS DE PAUSE !

Coordination des Intermittent-es et Précaires (CIP), Mouvement National de Chômeurs et Précaires (MNCP), Act’Up, CGT chômeurs et précaires, SUD culture Solidaires, DAL (Droit Au Logement), SUD Pôle Emploi, CGT Pôle Emploi, SNU Pôle Emploi FSU et des Gilets Jaunes 

 

Pin It on Pinterest