L’Islande, un exemple pour le monde entier. Après la crise de 2008, le peuple est descendu dans la rue : le gouvernement au complet abdique, les banquiers et PDG jugé comme responsable de cette crise sont emprisonnés, un nouveau gouvernement est élu par tirage au sort, une nouvelle constitution est votée par référendum, les banques sont nationalisées ainsi que les ressources du pays, et le peuple choisi de ne pas rembourser la dette.

Pourquoi vouloir toujours référer les manifs le weekend ? Jour et nuit les islandais ont manifesté devant le gouvernement… pour se faire entendre, sans violence

La révolution des casseroles… à réveiller les sourds

VIVE LA FRANCE !

Pin It on Pinterest