il y a un lien entre les deux. on passe facilement de l’une à l’autre.
mais si tu n’as pas lu Hegel, Feuerbach, Marx tu ne sais pas de quoi tu parles.
des choses ont été tranchées, et définitivement il y a 170 ans, par exemple la fantasmagorie religieuse, fruit de l’imagination humaine, et aujourd’hui, on remettrais ça sur le tapis, à l’écoute du Pape ou du Dalaï-Lama, dont on sait qu’ils sont les meilleurs souteneurs des mafias?
si Macron réhabilite Pétain, s’il pactise avec la religion, il file l’argent aux patrons.
la religion c’est l’hypocrisie: regardez sur sur Arte les moines grecs. ils ont pillés l’Etat et te parlent de recueillement: ils sont les maîtres de la propriété foncière en Grèce: parkings, immeubles, terrains, ils ont su bénéficier, y’a plus qu’à faire le matou tranquille: les dividendes s’accumulent chez les orthodoxes.
pareil chez les juifs. que croyez-vous que c’est un Nethanyaou ? un corrompu notoire allié aux partis orthodoxes d’extrême droite et on connaît le désastre de la colonisation: française, belge, anglaise ou israélienne.
pareil.
il est en procès dans ce territoire fictif validé en 48 par Staline et Roosevelt.
voila un ordre mondial capitaliste américain qui dure depuis 1945.
on en voit le désastre. eux-mêmes sont dans la mouise (les USA)
la beauté du capitalisme, c’est Venise!

pays riches endettés, vous y comprenez quelque chose vous?
quand Sankara (Burkina) et Amilcar Cabral (Guinée) comprennent qu’ils ne faut pas payer la dette du FMI, qu’elle est factice, ils sont assassinés.
le banquier raisonne ainsi: il tue. il tue celui qui s’oppose au bénéfice.
quand la pintade Trump joue les gigolos, c’est pas innocent: il négocie  ce faisant avec Bolsonaro, fasciste, avec Li JingPping capitaliste chinois communiste bureaucratique, et cherche à détruire l’économie européenne.
le pétrole vénézuélien le fait baver, plus grande réserve mondiale connue. prédateurs, se faire connaître. mais América first. droit de préemption.
vas-t-on nous GJ regarder ça sans réagir?
on crie dans les rues: et an, anti, anti-capitalistes avec joie et ferveur.
si on se dit non inféodés à des partis politiques particuliers, pourquoi cette influence du NPA? qui nous induit ces slogans? je pose la question?
et si on n’est pas pro-capitaliste, on veut quoi?
ce sont des questions qui ne sont pas posées.
posons-les et vous aurez 2 milles ouvriers, salariés, acharnés à y répondre, de la façon la plus radicale.
dégageons les mollassons! vive la révolution!

Pin It on Pinterest