Selon différents sondages, avec des chiffres stables depuis des mois, 86% des français sont pour un changement économique et social, du jamais vu ! Nous assistons à une crise inédite de la représentativité, et pour cause.

Depuis trop longtemps les politiques se sont alloués tout le pouvoir, en dépit des règles de la Constitution pour lesquelles nos ancêtres se sont battus « Gouvernement du peuple par le peuple, et pour le peuple ». Ils nous exploitent avidement, obéissant aux dirigeants multi milliardaires de quelques banques ou multinationales, dans le seul but de satisfaire leurs intérêts. Et il leur en faut toujours plus, ils n’hésitent pas à modifier le système pour créer des lois qui les protègent et les enrichissent, à spolier le peuple et à nous abandonner à notre sort, à nous taxer toujours plus et à nous retirer toujours plus de services et d’avantages sociaux, à nous empoisonner à notre insue au nom de la rentabilité, nous et notre chère planète…

Cette arnaque permanente, nous ne pouvons plus la supporter. Dernier exemple en date, le «grand débat» qui a coûté la bagatelle de 12 millions d’euros dans le seul but de contrer le mouvement et de redorer l’image de Mr Macron (nous avons assisté partout aux conférences de Mr Macron, mais jamais à des débats), dont les résultats n’ont été traités qu’à moitié et falsifiés, et dont la première doléance des participants, la remise en place de l’ISF, a été tout bonnement retirée de la liste. On nous annonce «l’état d’urgence fiscale» (était il utile de dépenser 12 millions d’euros pour en conclure le raz le bol fiscal alors que nous en parlons depuis 5 mois?), encore de grands mots pour nous promettre de nous redistribuer ce qu’on va nous prendre ailleurs.

Tout ceci pourrait presque être risible, tellement les exemples sont nombreux, si neuf millions de personnes ne vivaient pas en dessous du seuil de pauvreté tandis que la corruption s’élève au bas mot à 30 milliards d’euros par an (sans parler de l’évasion fiscale, de la gabegie partout). Si nous récupérions cet argent (qui est le nôtre), nous pourrions tous largement vivre bien.

Nous nous levons donc pour le peuple de France, car nous pensons que le monde ne sera jamais en paix tant qu’il y aura de si grandes inégalités, tant que certains ne pourront plus manger ou joindre les deux bouts pendant que d’autres, en se jouant de nous, jetteront notre argent par les fenêtres du haut de leur tour dorée, tant que notre belle Terre et ses habitants, quelle que soit leur richesse, ne seront pas respectés et protégés. Nous pensons que c’est cela la vraie violence.

Alors que nous manifestons depuis 22 semaines, Mr Macron ne nous entend pas, nous méprise, nous violente et tâche de nous museler. Et en même temps, il continue à distribuer notre argent aux grands patrons du CAC 40, à démanteler tranquillement le service public, les prix ne cessent d’augmenter au mépris des plus pauvres, l’âge de la retraite va être repoussé, la carte scolaire est en cours de destruction et j’en passe. Mais les médias préfèrent parler des méchants gilets jaunes destructeurs de République, quand nous voulons justement en construire une vraie.

Le niveau de répression policière et judiciaire du gouvernement vis à vis des gilets jaunes est bien caché mais inédit. La plupart des GJ sont censurés sur les réseaux sociaux, mis en garde à vue par pelletées, battus, éborgnés, mutilés (9000 GAV, 2200 blessés, 18 éborgnés, 5 mains arrachées, 1 mort, *chiffres à revoir*), jugés par les tribunaux très rapidement et sévèrement, les personnalités du mouvement ou les gens dénonçant ou prouvant publiquement les aberrations et dérives du système sont menacées, harcelés, notre droit de manifestation est bafoué par des lois liberticides permettant de nous violenter, de nous marquer, de nous lister, de nous faire taire par la peur, ils laissent casser 1500 blacks blocs pour nous dire complices de leurs violences, ils utilisent les médias (appartenant pour le plupart à ces grandes multinationales) ou agissent par le censure ou la manipulation pour discréditer et minimiser le mouvement. Les samedi soirs aux info on ne parle jamais de nos revendications, seulement de casseurs, de violence, en prenant bien soin d’associer gilet jaune et casseur dans la tête des gens, on annonce que la mobilisation est en baisse en enlevant un zéro à la fin des chiffres, on annonce 50 000 manifestants alors qu’on mobilise 70000 forces de l’ordre…

Les médias sont aux ordres des politiques, comme le sont les forces de l’ordre, qui connaissent une vague de suicides dont personne ne parle. On peut comprendre aisément que devoir exécuter les ordres aussi violents de Mr Castaner envers des gens pacifiques puisse être dévastateur… Comment la police peut elle faire respecter la loi quand ceux qui la dirigent ne la respectent pas, quand les politiques ne sont pas condamnés pour leurs abus ou très gentiment, alors qu’un manifestant pacifique peut être condamné à du sursis en 3 jours?

Malgré les avertissements du Conseil de l’Europe concernant l’usage des LBD, le gouvernement continue sa répression dictatoriale et nous envoie même les Sentinelles pour effrayer un mouvement pourtant pacifique. L’armée a donc aussi été mobilisée pour nous soumettre, elle qui est censée nous protéger.

Récemment l’ONU a réclamé une enquête sur l’usage excessif de la force et les violences policières lors des manifestations gilets jaunes, nous plaçant entre le Venezuela et Haïti en terme de niveau de répression. Les plaintes pour violences policières n’aboutissent pas malgré toutes les preuves filmées de gilets jaunes ouvertement pacifiques se faisant parquer, gazer, tirer dessus ou matraquer gratuitement. Ils souhaitent que nous ayons peur de ne serait ce que manifester notre opinion, car aujourd’hui en France lorsque vous vous affichez ouvertement Gilet Jaune, vous êtes coupable de complicité de violence ou de potentialité de violence, ainsi que vos proches, alors même que ces violences sont orchestrées par le gouvernement lui-même pour nous faire taire. Va-t-on bientôt mettre en garde à vue les personnes qui affichent un gilet jaune sur leur tableau de bord? Ceci n’est pas une démocratie.

Nous avons le pouvoir, tous ensemble, de reprendre notre place et de créer une 6ème république grâce au Referendum d’Initiative Citoyenne (RIC), qui nous ferait tous constituants, qui rendrait le système de décision horizontal, permettant de créer un Parlement vraiment représentatif de la population et représentant ses intérêts, pour que tous les habitants de ce pays aient le droit de s’exprimer et de voir leurs paroles prises en compte, pour faire de la France un pays de liberté et d’égalité, qu’il n’est plus…

Le RIC nous permettrait de créer et d’abroger des lois, de modifier la Constitution, de révoquer des élus s’ils ne sont pas à la hauteur de nos attentes. Nous pourrons ainsi instaurer une vraie justice sociale, économique et judiciaire, une transparence totale du budget de l’état comme c’est le cas dans d’autres pays d’Europe, une vraie transition écologique.

Nous souhaitons que le peuple reprenne son pouvoir, car les politiques ne peuvent plus continuer à nous confisquer cette souveraineté et à nous affamer, à grands coups de manipulation médiatique.

Ne vous y trompez pas, l’ampleur du mouvement ne faiblit pas, bien au contraire. Une vraie fourmilière est déjà en oeuvre, mêlant le peuple, des personnes de tous horizons, des personnes bienveillantes, qui pensent et agissent au nom du bien de tous, et mettent leurs idées et leurs compétences au service d’un futur système politique économique et social, dans la joie. Une révolution citoyenne est en marche. Cette aventure humaine n’a pas de représentant car chacun est représentant de la masse, c’est ça l’initiative citoyenne, chaque personne doit avoir son mot à dire pour que ça fonctionne, pour que ce soit équitable. Les gilets jaunes forment un fabuleux système d’échanges coopératifs et de très belles choses sont déjà en train de naître partout pour bâtir cet avenir nouveau que s’offre à nous. Vous pouvez nous y rejoindre pour faire entendre votre voix. Adresse Internet gilets jaunes Toulouse

22 pays nous ont rejoint dans cette lutte pour la vraie démocratie, même si personne n’en parle.

Nous sommes tous des révolutionnaires citoyens, fonctionnaires ou pas, pauvres ou riches, nous sommes tous les pions d’un système qui doit cesser car nous n’acceptons plus d’être traités ainsi dans un pays de liberté.

Nous n’arrêterons de manifester que lorsque le gouvernement répondra à nos demandes, car nous portons la parole légitime de la grande majorité des français.

Impossible n’étant pas français, ensemble nous sommes en train de récupérer notre pouvoir. Rejoignez nous !

Pin It on Pinterest