que l’on ne s’inquiète pas! les âmes charitables sont là.
de celles qui laissent croupissent dans la misère profonde ou relative 80% de la population.
mais il faut sauver un monument.
les responsables de l’appauvrissement du budget culturel – que vaut la culture? – sont en train de verser leurs habituelles larmes de crocodile.
mais les mécènes-exploiteurs sont là. Arnault, Pinaut, Dassaut sont aux avant-postes, pas pour augmenter le SMIC.
la vie d’un misérable travailleur ne vaut rien, même si tu te lèves à 5 du mat’.
les privilégiés exploiteurs veulent sauver Notre-Dame avec des dons défiscalisés (y’a pas de petit bénef, y’a du bénef tout court).
Notre-Dame depuis sa création en 1163 a échappé à tout, mais pas à Macron.
comment ne pas penser à Victor Hugo, nommé conservateur des monuments historiques, grand connaisseur de Notre-Dame et écrivain du roman éponyme?
laissons-le reposer en paix, il n’a pas vu l’horreur.
de plus le coq en pâte prétend ce matin que les travaux seront terminés en 5 ans, alors qu’il faudra 40, au bas mot.
je n’ai qu’un mot à dire: DEGAGE

Pin It on Pinterest