Présents : Arya, Balbino,  Gigi, Gilles, Gisèle M., , Laurent, Laurent

Ordre du Jour :

Texte sur les principes de base

Structuration du mouvement

Texte sur les principes de base

Débat sur la forme : Proposition d’utilisation de l’écriture inclusive.

Certains sont gênés par cette forme, avec les points et les tirets.

Info : il existe 3 formes d’écriture inclusive : les points/ tiret, éviter les mots genrés (pas toujours possible), l’invention de nouvelles formes (ex : toustes)

Débat sur la question de lister les discriminations : est-ce que ça divise ou est-ce que c’est pédagogique ? Pour certains, ça stigmatise, ça enferme dans une catégorie, pour d’autres c’est l’occasion de se rendre compte qu’on tient des propos discriminatoires souvent sans même s’en rendre compte. En tous cas, si on liste il faut être exhaustif.

Sur le fond : faire une distinction entre les principes qui portent sur l’organisation du mouvement et ceux qui parent du pb très concret du respect mutuel dans le mouvement. Le texte des principes devrait rester là-dessus : les relations entre nous. Le reste, c’est plutôt pour les 10 commandements. Les deux textes pourraient s’insérer dans le manuel.

Proposition : Arya propose de faire une synthèse d’un rapport sur la gestion de la violence collective, comme source de réflexion et d’inspiration pour l’atelier sur ce texte.

Structuration du mouvement

D’abord une question : qui appelle à des manifestations nationales à Toulouse sans concerter les toulousains ?

Le bilan actuel : Le mouvement gagnerait à être réorganisé de fond en comble. Tout est bancal, les choses se chevauchent. La « structuration » actuelle favorise les conflits internes et elle est inefficace. Ça marchait parce que c’était porté par l’élan populaire mais ça ne résistera pas au reflux.

Pb principal : le rapport à l’AG. Ça devrait être : les commissions travaillent, l’AG décide » et non pas « les commissions décide et l’AG informe ou débat). C’est l’AG qui tranche quand 2 points de vue divergent. Les commissions doivent faire un travail technique. Elles doivent être mandatées par l’AG pour accomplir les missions demandées par l’AG. Il faut clarifier les champs d’action des commissions et favoriser leur interrelation avec notamment l’intercommission.

Proposition d’un schéma en « flocon de neige» : quand une commission est très nombreuse, elle se répartit en sous-com qui traite d’un autre sujet. (Au-delà de 8, difficile de travailler).

Proposition de soumettre à l’intercom et à l’AG :

  • Le principe que l’AG est souveraine : « Les commissions travaillent, l’AG décide (notamment sur la base des propositions et analyses des commissions)»
  • Définir un mandat révocatoire, de courte durée, collectif, donné par l’AG à des mandataires pour des actions comme, par exemple, les communiqués de presse.

Pin It on Pinterest