vraiment, vraiment, l’histoire de Steve ça ne peut pas passer.
c’est nos jeunes de Nantes qui fêtent le 21 juin, et c’est les CRS qui chargent. 14 se jettent dans la Loire pour échapper aux lacrymos, à part qu’il y en a un qu’on n’a jamais retrouvé.
Steve, sa famille et leurs amis sont dans la détresse. le commandant qui a ordonné la charge est décoré.
voilà les faits bruts.
si l’on se bat pour quelque chose, ça en fait partie.
la répression a dépassé le point limite inacceptable: la mort d’un jeune innocent.
on ne peut laisser passer. les mutilations et blessures qu’on a subit pour simplement réaffirmer nos droits sont de trop. la mort d’un jeune est irréparable.
on doit pas laisser faire.

Alfred

Pin It on Pinterest