Salut à toutes et à tous,
Plus d’un mois après la disparition de Steve suite à une charge ultra violente de la police à Nantes lors de la fête de la musique, les autorités ont retrouvé le corps du jeune homme dans la Loire. Il faut dire qu’ils ont mis plus d’un mois avant de commencer des recherches effectives, notamment l’utilisation d’un sonar.
Durant cette attente, des centaines de personnes, amiEs, proches, anonymes révoltés par cet énième cas de violence policière ont demandé « Où est Steve ? » avec des affiches, tags, fresques à Nantes, Toulouse et ailleurs en passant par le tour de France, mais aussi lors de rassemblements ou lors d’une chaîne humaine dans un festival de musique.
Et dernièrement 85 personnes ont déposé une plainte collective « pour mise en danger de la vie d’autrui et violences volontaires par personnes dépositaires de l’autorité publique » contre cette intervention policière et ainsi l’IGPN a été convoquée, et à la suite, le Défenseur des droits s’est saisi de l’affaire.
Pendant ce long mois, les médias et les services de l’état sont restés scandaleusement silencieux !
C’est aujourd’hui officiel, Steve est mort car il a dû fuir la police, ses LBD, ses matraquages en série, et son gazage intensif lors de cette nuit de fête de la musique, une charge insensée dont ils étaient conscients qu’elle risquerait de faire des mortEs dans la Loire ! 14 personnes ont dû être secourus dans la Loire. Sur ce quai, il était en effet interdit aux flics d’intervenir les années précédentes car trop dangereux, ils se contentaient alors simplement d’attendre que la fête, qui ne gênait personne dans ce lieu reculé, se termine !
Zyed et Bouna fuyaient aussi, ils en sont morts et les policiers ont été relaxés 10 ans après !
Le gendarme qui a jeté la grenade causant ainsi la mort de Rémi Fraisse est bien au chaud !
Alors de qui se moque-t-on ? Cette affaire nous en rappelle tellement d’autres ! Récemment celle de Zineb à Marseille qui a été tué par un tir de grenade lacrymogène. Et s’en est suivi mensonges du parquet sur la cause du décès, « amnésie » collective des CRS dont le capitaine refuse de donner les armes à l’IGPN …

Bref, lors des violences policières, c’est toujours un silence des autorités, des recherches quasiment absentes, des dissimulation de preuves … Tout s’organise pour exonérer les autorités de toute responsabilité. L’impunité est totale car les gouvernements couvrent les policiers auteurs de violence et leur hiérarchie sans aucun complexe.

Et n’oublions pas que le donneur d’ordre de la charge été décoré par Christophe Castaner, en toute connaissance de cause ! entre autres remises de décorations à des gradés et à des policiers pour les féliciter d’avoir réprimé violemment le mouvement des Gilets jaunes.

On assiste depuis quelques temps à une aggravation nette de la disproportion habituelle dans l’usage de la force.

Alors, nous appelons à nous rassembler ce mercredi 31 juillet à 18h à Jean Jaurès en hommage à Steve mais aussi pour exprimer notre solidarité avec sa famille et ses proches, pour dire qu’on ne lâchera pas ! Trop de blesséEs, mutiléEs et tuéEs par la police !
STOP aux violences policières !
STOP à l’impunité policière et aux MENSONGES qui suivent les drames !
Qui a tué Steve ? Il y a une chaîne de responsabilité …
 
Nous devons nous placer dans un cadre large pour dénoncer les violences policières, le racisme d’état, la criminalisation des militant.e.s et le fait que l’État assume complètement le fait que lors des interventions policières, il y ait des mortEs et des personnes mutilées …
Collectif ZAD31.
Crédit photo : Europe1

Pin It on Pinterest